Quand l’Internet sauve des vies

On peut et on doit certainement avec raison avoir une vision critique de la technologie. Des antennes de téléphonie mobile aux nanotechnologies, la vitesse du progrès porte en soi une dimension anxiogène. Mais dans d’autres circonstances, on ne peut que s’avouer admiratif devant les bienfaits des dernières révolutions numériques.

Professeur Nicoli

Une consultation à distance du professeur François Nicoli (France Keyser)

Ainsi la Télémédecine a transformé l’existence de patients qui auraient été condamnés voici encore peu. L’exemple du traitement des accidents vasculaires cérébraux (AVC) par le professeur Nicoli illustre la puissance du couple médecine et informatique.

Ce dernier a développé une technique qui évite dans de nombreux cas la mort ou le handicap à vie des patients. Pour partager cette compétence, il a mis au point un système basé sur l’imagerie médicale et l’internet afin de permettre à des équipes qui n’ont pas son niveau de spécialisation de pouvoir néanmoins intervenir avec efficacité. Une collaboration a ainsi été mise en œuvre entre les hôpitaux de Marseille, où exerce le professeur Nicoli, et d’Avignon. Le temps étant un facteur décisif dans la prise en charge de l’AVC, cette coopération permet d’assurer une hospitalisation d’urgence et à l’équipe du professeur marseillais de visualiser à distance les résultats d’un IRM. Il est alors possible d’établir un diagnostic et de guider à distance les médecins pour appliquer le traitement adapté.

Cette approche est aujourd’hui reconnue au point d’être reprise dans d’autres régions. Dans son programme de télémédecine, l’agence régionale de santé alsacienne a fixé le traitement des AVC comme un des objectifs prioritaires.

La télémédecine participe au partage de la spécialisation indispensable dans de nombreux cas. Elle peut, si elle est bien appliquée et si elle respecte les impératifs de sécurité, répondre aux enjeux de l’aménagement numérique du territoire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.