Les dessous de l’histoire de la commerçante belge victime de Groupon

Groupon, est une entreprise qui connait une des plus fortes croissances de tous les temps…néanmoins de nombreuses failles de fonctionnement peuvent être fatales pour les commerçants partenaires.

Basé sur les achats groupés, le concept permet aux acheteurs de bénéficier des offres les plus attrayantes avec des réductions allant de 50% à 90%. Le concept parait génial, mais renferme quelques failles. Entre les commerçants qui vendent à perte et les consommateurs insatisfaits, il y a de quoi s’inquiéter.

Les commerciaux Groupon vont aller voir des commerçants qui sont dans la plupart des cas des structures jeunes qui cherchent plus à être connues que de se faire de la marge. Ils vont accepter parfois des conditions qui peuvent leur être fatal, comme cela a été le cas d’une commerçante belge, qui prétend devoir déposer le bilan de son entreprise à cause des vices cachés des contrats de Groupon.

Cette commerçante a été séduite par les retombées potentielles de 2 offres proposées par Groupon, sur l’activité de sa jeune entreprise de décoration ESCALE DESIGN, elle a même renoncé à sa commission (50% du prix du coupon) imaginant qu’elle allait faire malgré tout de bons bénéfices, puisqu’elle vend des produits haut de gamme donc relativement chers.

La 1ère offre, un bon d’achat à 29 € d’une valeur de 200 € à dépenser sur le mobilier du magasin. La 2ère, une séance de coaching déco à domicile d’une durée de 4 heures, liée à un bon d’achat de 200 € à dépenser sur le mobilier et proposé à 49 €.

1ère anomalie : après que la 1ère offre soit mise sur le site, la commerçante remarque que les clients qui se présentent au magasin n’achètent que de petits objets, ce qui la contraint de vendre à perte. Après épuisement de ces articles, elle explique aux clients que ses articles sont au minimum de 500 €, insatisfaits ils vont même l’insulter et la traiter de malhonnête.

Une semaine plus tard, la 2ème offre est mise sur le site. Au matin de ce deal à 10h30, 104 personnes l’ont déjà acheté, la commerçante appelle donc le commercial Groupon pour qu’il stoppe le deal, car elle ne pourra pas assurer plus de 150 coaching. La réponse du commercial était « IMPOSSIBLE d’annuler le deal, mais ne t’inquiète pas on va prolonger la validité du deal de 6 mois à 9 voire 12 mois et de toute façon ce soir à la clôture tu ne dépasseras pas les 300 ». A la clôture du deal 524 personnes l’avaient acheté!

2ème anomalie : La Belgique entière a acheté le deal, ce qui contraint la commerçante à se déplacer selon ses propres moyens pour rejoindre ces clients.

3ème anomalie : Après 15 coachings, la commerçante constate que la clientèle est uniquement intéressée par son coaching, et donc ne va pas utiliser le bon d’achat.

La commerçante rapporte : «  Me voilà donc contrainte de devoir payer pour travailler et ce durant une année […] Il y a clairement eu DOL et ce volontairement […] Sur l’ensemble de ces deux deals nous totalisons plus de 1000 acheteurs, soit un gain pour GROUPON sous notre enseigne ESACALE DESIGN de plus ou moins 50 000 euros, et nous rien !  ».

La même commerçante explique que la crédibilité de ESACALE DESIGN s’est envolée, puisqu’après la rupture du contrat par l’avocat de l’entreprise, Groupon a envoyé une note à ses clients, leur expliquant que ESCALE DESIGN n’a pas pu assumer ses prestations !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.