Google vous dépose ?

Il ne semble plus très éloigné le temps où nous demanderons à notre voiture de nous emmener quelque part en ne faisant que lui mentionner la destination. Pour le reste, pas besoin de volant ou de boîte de vitesse, installez vous confortablement, elle conduit !

modélisation 3D de l'environnement par le système embarqué

De nombreux constructeurs développent déjà des systèmes prenant en charge les fonctions de pilotage du véhicule. Google a franchi un pas technique décisif. Depuis l’annonce en Octobre 2010 du développement de voitures capables de rouler sans conducteurs, l’équipe menée par Sebastian Thrun a déjà fait parcourir à ses robots Toyota Prius, munis de capteurs et de radars tous azimuts qui lui permettent de « voir » à 70 mètres et à 360°, plus de 200.000 km sans déplorer un seul accident.

C’est là le point essentiel du projet : les robots ne fatiguent pas au volant, respectent les autres véhicules, adaptent leur comportement de manière policée, évitent la création de bouchons (ils « conduisent » sans brutalité). Ainsi ils pourraient permettre l’économie de millions de vies humaines et de litres de carburant.

L’état du Nevada a légalisé la circulation de voitures sans conducteurs sur son territoire en Juin 2011 ; De nombreuses questions aussi bien techniques que légales ou d’assurances restent encore en suspens. L’utilisation des technologies embarquées augmente l’exposition aux hackers et autres plaisantins informatiques, les forces de l’ordre doivent apprendre à se faire respecter de robots de plusieurs tonnes … C’est pourquoi Google évoque un délai de huit années nécessaires à la maturation du projet.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.