Twitter: Vers un recul de la démocratie?

L’entreprise Twitter a annoncé mercredi 25 janvier 2012 le blocage de certains mots-clés en fonction des pays d’utilisation du site. De nombreux groupuscules condamnent d’ores et déjà ce retour en arrière. En effet, ce même site avait aidé à la diffusion des Révolutions Arabes ainsi qu’à la mise en place de sitting à la Défense ou à Wall Street entre autres. Quels impacts pour ce revirement de situation ?

 

Sur son blog diffusant les nouveautés du site, Twitter annonçait cette « innovation » (Tweets Still Must Flow). Sous couvert de s’adapter à la culture des pays dans lesquels l’entreprise compte s’implanter, elle autorise les pays à décider eux-mêmes des mots-clés à interdire. Si, en apparence, l’idée est intéressante, en pratique, elle peut mener à des dérives importantes. Dans un contexte dominé par des projets de lois américaines privilégiant la censure, cette annonce a fait réagir de nombreux protecteurs de l’Internet libre.

La censure, elle, s’effectuera non pas vis-à-vis d’un ensemble globalisé, mais en envisageant une censure précise, par pays. Alors que la censure de mots-clés tels que “pédophilie” ou “nazisme” peut se justifier, il convient de revenir sur la censure développée par la Chine, par exemple. En effet, le pays recense plus de 200 mots-clés censurés par le gouvernement, entre autres “Truth, Compassion, Tolerance” (vérité, compassion, tolérance) ou encore “Overseas Web Sites, Publications and Dissidents Groups” (Sites Web Occidentaux, publications et groupes dissidents) et “Freedom and Democracy Forum” (Forum sur la démocratie et la liberté).

L’Internet mondialisé, repoussant les frontières, avec une vitesse de diffusion de l’information impressionnante, est désormais le point de mire de tous les peuples en mal de liberté.
Bien évidemment, d’autres moyens de diffusion des informations existent, sur Internet, et en dehors. Mais ils sont rarement aussi interactifs et réactifs. Et cette collaboration de Twitter avec les censeurs du Net est vue d’un mauvais œil par les défenseurs de l’Internet libre.

Source : http://adscriptum.blogspot.com/2006/02/le-contenant-et-le-contenu.html#2006/02/le-contenant-et-le-contenu.html#Censure

Twitter va censurer !

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.