Asianux : L’intelligence des asiatiques

 

Le 24 avril 2006, l’entreprise chinoise Red Flage , l’entreprise japonaise Miracle Linux Corporation ainsi que l’entreprise coréenne HanCom Inc ont formé une alliance asiatique dans le but de lutter contre le monopole occidental assis sur le système technique Linux. Cette alliance a pour but de créer des logiciels libres qui correspondent au marché asiatique.

Ils ont donc lancé le projet Asianux, une distribution de Linux.  Leur approche répond à une forte attente des utilisateurs chinois, et, plus largement, asiatiques.

Asianux possède un caractère particulier qui le distingue des autres distributions de Linux. Il se résume en “4-Co”: co-development, co-brand, co-support and co-marketing.

Ses avantages sont évidents. D’abord, il est  traduit en plusieurs langues : chinois, japonais, coréen et anglais. De plus, grâce à leur alliance, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une assistance technique provenant des différents pays partenaires.

Suite au succès grandissant du projet Asianux, trois autres entreprises ont rejoint le mouvement. Il s’agit de l’entreprise vietnamienne VietSoft ware, WTEC l’entreprise thaïlandaise, ainsi que Techology limited, la sri lankaise.

Source : http://www.asianux.com/about

http://www.01net.com/article/286679.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.