In-text advertising – ça vous enerve ? Ça existe encore!

Le « in-text advertising » ou la publicité dans le texte, est une forme très subtile de publicité. Elle est déguisé dans le texte, et en effet elle est très gênant, je dirais même, très énervant, sur tout pour un internaute expérimenté. Et quand nous avons pensé  « ça n’existe plus»… non…

Ça existe encore.

Le « in-text advertising » est une forme de publicité contextuelle, dont les mots clés spécifiques dans le texte d’une page web sont appariés à la publicité et/ou des unités d’information connexes. En réalité l’internaute lit sont texte, et à un moment donné il voit un mot de différent couleur, surligné et il se dit : « tiens, un hyperlien pour en savoir plus ». Mais non ! Ce n’est pas ça. Quand la souris passe dessus, il y a une « petite » fenêtre pop-up qui s’ouvre avec une « petite » publicité. Et ça… ça énerve, parce que :

  • Ce pop-up couvre une partie de la page web qu’il est entrain de lire ;
  • La publicité est confiné à un espace restreinte, donc, elle n’est pas forcement tout le temps appellative ;
  • Normalement la publicité est connecté à ce précise mot, mais ça rien à voir avec le sujet général de la page web qu’internaute visite – donc ce n’a pas aucune valeur ajoutée.

Je vous donne deux exemples très récents (24-10-2011) :

1)      Dans un article sur la application d’une calculatrice développé pour une marque très connue, le mot construction est lié à une publicité sur canalisations en cuivre. C’est le minimum étonnant.

2)      Dans un article sur les investissements en R&D, le mot shareholder est lié à une publicité qui encourage les internautes à faire des investissements dans les marchés boursiers… R&D ne veut pas dire : retour sur les dépenses 🙂 !!!


La expérience dans le web, à formaté des internautes pour : en fonction des différents chartes graphiques de chaque site, les hyperliens peuvent avoir différents couleurs, et non seulement le bleu traditionnel d’un lien (le bleu bleu). Et le problème réside là. Ce genre de publicité abuse de la confiance de l’internaute, qui peut cliquer sur la publicité par inadvertance. Le « in-text advertising » est un modèle de coût par clic (chaque fois qu’un visiteur du site clique sur la publicité d’un « in-text advertising », le propriétaire du site est payé par l’annonceur).

L’utilisation de ce type de publicité a été critiquée, notamment par des conseillers en éthique du journalisme, parce qu’elle met en cause la qualité et la crédibilité du site. Mais le problème persiste. Donc, il faut faire attention, parce que il semble qu’il vaut tout, juste ne vaut pas prendre des yeux ! (« vale tudo, só não vale tirar olhos » – expression portugaise).

Sources :

http://www.businessinsider.com/macintosh-calculator-2011-10

http://www.businessinsider.com/booz-and-cos-innovation-study-2011-10

http://en.wikipedia.org/wiki/In-text_advertising

http://en.wikipedia.org/wiki/Contextual_advertising

Vous aimerez aussi...

4 réponses

  1. Laurence dit :

    Très juste mais il faudrait penser à la fin de ton article à conseiller aux internautes des modules “adblocker” ou “anti-publicité”. Ils sont très efficaces et permettent également d’être débloqué sur une page, ou un site en particulier (très utile lorsque tu travailles sur un site!)
    pour le navigateur chrome : https://chrome.google.com/webstore/detail/gighmmpiobklfepjocnamgkkbiglidom
    pour le navigateur mozilla : https://addons.mozilla.org/fr/firefox/addon/adblock-plus/

  2. ejacquet dit :

    D’ailleurs, à mon sens, il est au minimum de bon ton, si on utilise ce genre de système, de distinguer les liens hypertextes normaux des liens “publicités” en utilisant un double soulignement pour les pub.

  3. Laurence dit :

    oui ejacquet, mais souvent, lorsque ce système est utilisé, le deuxième soulignement est au niveau du texte de la ligne du dessous parce qu’ils ne sont pas idiots, ils ne mettent pas un interligne 1,5 😉

    Au sujet de ce que j’ai mis plus haut, je me suis rendue compte que Adblock ne bloquait pas des fenêtres qui s’ouvrent vers le bas à droite proposant de partager un article, ou aller en regarder un autre (apparues depuis quelques mois sur de nombreux sites). Ok, c’est pas de la publicité souvent (ou pour le site uniquement) mais c’est tout de même extrêmement dérangeant ! Quelqu’un aurait une solution plus efficace que celle que j’ai noté au-dessus ?

  4. Margarida Silva dit :

    @ Laurence, les internautes expérimentés sont tellement indifférents à publicité qu’ils n’ont pas besoin de adblokers… mais par contre, dans ce cas ils cliquent plus souvent sur les liens.
    @ ejacquet, c’est vrai qu’il y a une couleur différent, mais le problème est: le pop-up s’ouvre automatiquement juste avec le passage de la souris (même sans le “clic”)… et c’est ça qui perturbe l’internaute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.