Mozilla : toujours accro à Google

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Mozilla & Google : toujours accros !La fondation Mozilla vient de publier son rapport financier annuel. Son chiffre d’affaires s’élève désormais à 123 millions de dollars en 2010, soit une progression de plus de 18 % par rapport à l’année précédente.

Ce qui permet de vivre à la fondation à but non lucratif, c’est les fonctionnalités de recherche (98 % de ses revenus). En effet, pour être présent dans le navigateur Firefox, des sociétés comme Google, Bing, Yahoo!, Amazon, eBay et bien d’autres sont prêtes à dégainer le carnet de chèque. Les dons ne représentent « que » 150 000 dollars.

Pour être le moteur de recherche par défaut, Google est ainsi prêt à en mettre le prix. Ce qui fait de lui, le premier contributeur de Mozilla. En 2010, Google représentait 84 % des revenus de la fondation.

Si les revenus ont progressé, les dépenses ont progressé de manière encore plus importante puisque que le « bénéfice » de la fondation au gros lézard est en baisse. De toute façon, le bénéfice n’est pas son but.

En revanche, Mozilla pourrait s’inquiéter de sa dépendance au premier moteur de recherche mondial qui dispose depuis fin 2008, de son propre navigateur : Chrome. D’après Net Applications, Firefox stagne à environ 23 % de part de marché des navigateurs alors que Chrome a presque doublé sa part pour atteindre 16 % en septembre.

Toutefois, être présent sur Firefox et Chrome permet à la firme Google d’attaquer sur deux fronts, Microsoft et son navigateur Internet Explorer. Malgré son déclin, ce dernier reste le numéro un mondial (54 %).

Derrière la guerre des navigateurs, on retrouve celle des moteurs de recherche. D’un côté, on a le numéro un de la recherche : Google, présent par défaut sur Chrome et Firefox. De l’autre côté, on a Bing pour Microsoft (adopté aussi par Yahoo!) présent par défaut sur Internet Explorer, premier navigateur mondial.

Au-delà des navigateurs, l’enjeu est désormais d’être présent sur les mobiles. Si Google le peut grâce à son système d’exploitation mobile Android et Microsoft avec son système Windows Phone, Firefox reste à la traîne sur les smartphones.

Rapport annuel de Mozilla (vidéo)
Rapport annuel de Mozilla (PDF)

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *