NFC : Cityzi à Strasbourg

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Cityzi à StrasbourgAprès Nice, c’est au tour de Strasbourg d’adopter les services mobiles sans contact (Cityzi). Grâce à une puce NFC insérée dans les mobiles, les strasbourgeois pourront dès le 19 octobre faire des achats (tels que payer les transports en commun ou sa place de parking) et profiter de nouveaux services. Exit carte bleue, petite monnaie, titre de transport et cartes de fidélité !

Dans le cadre du projet du ministère de l’économie numérique, huit autres villes suivront. La capitale alsacienne était la première ville française à avoir testé dès 2006 le paiement mobile avec des commerçants et des clients comme cobayes volontaires. Il s’agit désormais d’un déploiement réel et ouvert à tous.

Il sera bientôt possible de payer grâce à son téléphone les horodateurs adaptés. Ces derniers seront déployés progressivement. Ce sera alors une première en France dans le domaine du stationnement. L’idée est de faciliter la vie de l’automobiliste et de réduire les coûts de gestion liés à la collecte des 46 tonnes de pièces de monnaie.

On pourra également régler les transports, les offres culturelles et touristiques ou encore des services à la personne. 2 000 commerçants sont déjà équipés. Toutefois, seules trois banques (BNP Paribas, CIC et Crédit Mutuel) proposent actuellement ce service. Le code ne sera à taper que pour les montants supérieurs à 20 €. Les grands opérateurs mobiles sont eux tous au rendez-vous et c’est auprès d’eux qu’il faudra s’adresser pour s’équiper.

La technologie NFC est stockée dans la carte SIM du téléphone. Il est ainsi possible de changer facilement de mobile, sans perdre ses services. Mais le téléphone devra être compatible ! Nokia, RIM et HTC ont déclaré qu’ils intégreraient prochainement la norme NFC à leurs futurs modèles.

Cityzi est le nom de l’initiative française en terme de technologie NFC (ou sans contact mobile). Des initiatives du même genre et sur cette même technologie fleurissent dans le monde. Si elle offre de nouvelles possibilités et l’avantage futur de pouvoir se débarrasser de son portefeuille (ou presque), il faudra encore patienter pour une adoption massive et mondiale.

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *