La fibre optique en France : état des lieux

L’ADSL est aujourd’hui la technologie d’accès à Internet haut-débit la plus répandue, mais dans quelques années la fibre optique dominera le marché. Pour cela, le gouvernement français avait comme ambition d’arriver à 4 millions d’abonnés à la fibre optique avant fin 2012.

Mais à l’heure actuelle, les chiffres témoignent d’un retard important de la France.
Selon le rapport de juillet 2011 sur la politique numérique du gouvernement d’Hervé Maurey, sénateur de l’Eure, le taux de pénétration de l’Internet en fibre optique, est de 8 % en France contre 17,5 % en moyenne en Europe.
Selon Fernand Champavier, président de l’Unarc, l’Union nationale des Associations des Responsables de Copropriété, la France se situe au 22 ème rang sur les 26 pays que compte le FTTH Council, conseil industriel assurant la promotion et le déploiement des réseaux à fibre optique. Au quatrième trimestre 2010, il y avait 115 000 abonnements en fibre optique auxquels s’ajoutent 320 000 abonnements avec accès à la fibre optique via la technologie du câble coaxial FTTB (Fiber To The Building).

Cependant le gouvernement réaffirme son intention de tenir ses promesses.
En avril 2011, Eric Besson, en charge de l’Economie numérique, et René Ricol, le commissaire général à l’investissement, rappelent que l’objectif était toujours d’accéder à une couverture de 75 % de la population en 2021 et de 100 % en 2025. Les opérateurs France Télécom, Orange et Free indiquent quant à eux que 3415 communes seront couvertes en 2016, soit 57 % de la population.

Alors comment faire raccorder son logement ?
Le modèle choisi par la majorité des fournisseurs d’accès est de déployer la fibre optique jusqu’à l’abonné : la FTTH (Fiber To The Home). Pour cela des travaux sont indispensables pour installer la fibre optique chez soi. C’est l’assemblée générale des co-propriétaires qui vote de raccorder un immeuble à la fibre optique, elle décide également du choix de l’opérateur.
Si l’immeuble a été raccordé à la fibre optique, le syndic en informe les habitants. Des tests d’éligibilité à la fibre optique sont disponibles sur Internet, ils indiquent si des offres de fibre optique sont disponibles pour le logement. Si aucune offre n’est disponible, la fibre optique n’a pas encore été raccordée à l’immeuble.
Si la fibre optique est présente dans le quartier mais pas encore dans l’immeuble, un opérateur d’immeuble est désigné et sera en charge du déploiement de la fibre dans l’immeuble et de son entretien pour une durée d’au moins 15 ans.
Le déploiement de la fibre optique au sein de l’immeuble est gratuit quel que soit l’opérateur choisi.

Sources :
http://www.fibre-optique-france.com/14022011/15-millions-de-foyers-raccordes-par-la-fibre-optique-d%E2%80%99orange-en-2020.html
http://hightech.challenges.fr/actualites/20110310.CHA3971/deploiement-catastrophique-de-la-fibre-optique-en-france.html
http://www.maxisciences.com/fibre-optique/fibre-optique-la-france-risque-de-manquer-le-viragedu-numerique_art15718.html
http://www.compare-fibre.com/infos/raccorder-son-logement-a-la-fibre.htm
http://www.zdnet.fr/actualites/fibre-optique-les-operateurs-visent-3400-communes-couvertes-d-ici-5-ans-39760317.htm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.