Les Chromebooks débarquent en France

Après avoir conçu, avec Chrome OS et Android, les systèmes d’exploitations de nouvelle génération, Google maitrise désormais le dernier maillon de la chaîne en commercialisant ce mois-ci ses Chromebooks.

Selon Google « Les Chromebooks sont conçus et optimisés pour le Web, auquel vous consacrez la majeure partie du temps passé sur votre ordinateur. Ils vous offrent donc un environnement plus rapide, plus simple et plus sécurisé sans engendrer les problèmes associés aux ordinateurs traditionnels. ».

Ces Chromebooks seront tous équipés du système d’exploitation Chrome Os (basé sur Chromium Os qui est un logiciel open source).

Mais alors un Chromebook, c’est quoi ?

On a tous l’image d’un ordinateur portable, avec surtout notre espace de stockage de plusieurs Giga-octets, qu’il faut absolument protéger au risque de perdre toutes nos chères données. Alors oui, évidemment, il existe maintenant le cloud, c’est merveilleux, mais on y met pas tous ce qu’on veut, on y synchronise nos photos, musiques, vidéos, documents.

Google va plus loin que ça, les Chromebook qui sortent en France à partir du 15 juin, un Acer et un Samsung pour commencer,  sont des Pc portables sans disque dur (uniquement un disque flash SSD de 16 Go). Google n’intégre pas le Cloud dans notre PC, c’est le Cloud qui est matérialisé dans le Chromebook.

Chrome OS se présente comme un gros navigateur internet qui fait tout, la connection au PC se fait via un identifiant et un mot de passe, une fois connecter, tout se trouve sur le Cloud via le navigateur (Installation des logiciels, panneau de configation, gestion du Wi-Fi et de la 3G, nos documents, nos images, nos vidéos). Toute la configuration que l’on peut faire de notre PC se trouve dans le nuage.

Vous voyez où je veux en venir ?

Le risque principal avec un ordinateur portable, c’est qu’en le trimballant partout, il arrive qu’un problème se passe, un choc, une perte, un geste trop brusque qui raye le disque dur, un café qui coule sur le clavier (et donc sur les composants se situant en dessous du clavier).

Avec un Chromebook, à part le problème financier de casser ou perdre son PC, il n’y a aucune inquiètude à avoir au niveau de nos données, il suffit de prendre un autre chrome, de se connecter avec ses identifiants, et le tour est joué : on retrouve notre pc comme il était sur l’ancien.

Ils sont vendus à partir de 350€, ils sont donc un très bon parti-pris pour les étudiants et travailleurs nomades.

Le point négatif : Il faut être constamment connecté pour profiter pleinement de son PC, une connection Wi-Fi est donc nécessaire ou à défaut, un abonnement 3G !

Une vidéo explicative ?

Chromebook

 

Sources :

http://www.google.fr/chromebook/

http://www.framablog.org/index.php/post/2011/05/22/chromebook-google-chrome-os

http://www.macgeneration.com/news/voir/199772/chromebook-l-internet-a-son-pc

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Jerome Gollner dit :

    Autres points négatifs, la plupart des programmes ne sont pas compatibles avec microsoft et tout sera en cloud avec abonnement payant !
    Appareil principalement destiné à surfer sur le net.
    Pour ma part ça sera un flop et de nombreux avis vont dans ce sens.

  2. Pierre FIZAINE dit :

    Que tout soit sur le cloud, c’est un peu le principe même d’un Chromebook. Ça ne peut pas être considéré comme étant un point négatif. La sécurité a un prix, et le coup d’un abonnement est parfaitement justifié.

    Maintenant, avec l’augmentation des points d’accès internet gratuit autour de nous, je pense que le Chromebook a toutes les cartes en main pour faire un carton, quoiqu’il reste néanmoins encore beaucoup de zone où il n’y a pas de connexion sans fil.

    Concernant tous tes avis négatifs, n’hésites pas à partager les liens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.