Piratage de comptes Gmail: la Chine à nouveau mise en cause

Une nouvelle fois Google accuse la Chine de piratage sur des comptes Gmail et une nouvelle fois la Chine réagit vigoureusement à ces attaques.

 

En fin de semaine dernière, Google confirmait que plusieurs attaques avaient été repérées sur son service Gmail. Eric Grosse (un des responsables de sécurité de Google) annonçait : “cette campagne, qui semble provenir de Jinan en Chine, paraît avoir affecté des centaines de comptes Gmail personnels dont certains sont ceux de hauts fonctionnaires du gouvernement américain, d’activistes politiques chinois, de hauts fonctionnaires d’autres pays d’Asie, de militaires et de journalistes“.

 

drapeau chinois

 

Quel type d’attaque ?

Eric Grosse précise que cette attaque est une “campagne destinée à collecter des mots de passe, probablement à travers du phishing“. Il ajoute que “L’objectif de cette manoeuvre semble avoir été de surveiller le contenu des comptes de ces utilisateurs“.

 

Réaction de la Chine

La réaction de la Chine ne s’est pas faite attendre et dans l’édito du 6 juin 2011 du Quotidien du peuple, Google est qualifié “d’instrument politique“. Le journal reprend en fait les propos du ministère des Affaires étrangères disant jeudi dernier que le moteur de recherche américain a “délibérément donné du crédit à l’image négative que l’Occident a de la Chine et a fortement sous entendu que les cybers attaques étaient l’œuvre du gouvernement chinois

 

Origine du conflit

Les origines des tensions actuelles entre Google et la Chine remontent au 12 janvier 2010. Google avait alors accusé les autorités du pays d’ordonner le piratage des comptes utilisateurs de dissidents locaux. Après avoir effectué des recherches, Google aurait même ciblé la ville et le lieu d’où provenaient les attaques. Il aurait s’agit de l’université de Shanghai et de l’école professionnelle de Lanxiang (étroitement liée à l’armée chinoise).

 

Vers un arrangement ?

Le ministre chinois de la Défense a évoqué dimanche 5 juin qu’un arrangement était possible entre les deux pays et laissait la porte ouverte à une coopération avec les Etats-Unis pour lutter contre la piraterie informatique.
 
Mais sur quoi baser cette coopération ? Les Etats-Unis comme Google se disent trop attachés à la liberté sur internet pour transiger et on connaît la position de la Chine.

Il est à garder à l’esprit la taille du marché chinois qui s’élève à plus de 450 millions d’utilisateurs et également que malgré les restrictions imposées par la Chine, Google avait renouvelé en juillet 2010 sa licence d’exploitation dans le pays.

 

Sources :

http://www.clubic.com/internet/google/actualite-426520-chine-reagit-accusation-google.html

http://www.rfi.fr/ameriques/20110606-presse-chinoise-accuse-google-instrumentaliser-le-debat-entre-washington-pekin

http://www.lepoint.fr/high-tech-internet/google-accuse-la-chine-d-un-piratage-de-comptes-gmail-02-06-2011-1337735_47.php

http://www.zdnet.fr/actualites/piratage-de-comptes-gmail-la-chine-accuse-google-d-avoir-tout-invente-39761435.htm

http://lexpansion.lexpress.fr/high-tech/google-accuse-une-nouvelle-fois-la-chine-de-piratage-sur-gmail_256550.html

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.