Bouton +1, du social chez Google

<le bouton +1 de GoogleAnnoncé depuis quelques mois, le bouton Google +1 a été lancé le 1er juin (voir ici l’annonce officielle). Google revient à la charge pour s’insérer dans le monde du social et tenter de se frayer un chemin parmi la concurrence de Twitter et Facebook.

La stratégie de Google est assez simple : vous êtes webmaster, vous intégrez ce bouton à vos pages “si vous le souhaitez”, et vous aurez peut-être un petit bonus, qui sait??? N’oublions pas que Google a la main-mise sur les résultats de requête. Il n’est pas question (pour moi) de voir Google comme un altruiste pour les webmasters! En cherchant peu et vite, la contrepartie la plus plausible (bien que rien ne soit déclaré officiellement à ce sujet) serait que les sites intégrants ce bouton grappilleraient des places dans le résultat de requête sur certains mots-clés. Le “+1” deviendrait alors, un incontournable.

Un intérêt pour l’internaute? Bonne question! Est-ce que l’internaute utilisera vraiment ce bouton? Est-ce qu’il ira regarder les avis de ses contacts (public)? Tout d’abord, pour que cela fonctionne, il faut, évidemment, que vos amis aient une adresse Google. Jusque là, pas une très grosse surprise. Ensuite, il faut que vos amis aient un profil Google public. Là, je commence à douter. Enfin, vos amis (comprenez pas là : toute personne ayant votre adresse mail) pourront accéder à vos +1, à l’instar des marques pages partagés (Diigo ou Delicious) encore une fois “si vous le souhaitez”.

Il faut savoir que pour l’instant (2  juin, 11h20) même Google n’a pas intégré ce bouton sur ses pages, en tout cas, pas en France (ce serait le cas a priori aux USA).

Notons enfin, qu’un petit effet de spam a été mis en avant par Korben en parlant du twittjacking, tout à fait réalisable pour le googjacking ! (attention, je ne tente personne!)

Sources : Google +1Presse-citron, la ferme du web

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.