La guerre 2.0: les principes de la guerre de l’information

La guerre de l’information est un concept ancien qui englobe toutes les actions humaines, techniques, technologiques qui permettent de détruire, de modifier et de corrompre les informations. Demain, ce concept sera la matière première des stratégies de défense dans tous ses aspects économiques, politiques et militaires.

La guerre de l’information recouvre l’ensemble des champs conflictuels où l’information est utilisée comme une arme offensive pour affaiblir, déstabiliser ou détruire un adversaire.

Le concept de guerre de l’information  est un concept très vaste qui englobe indistinctement toutes les actions humaines, techniques, technologiques permettant de détruire, de modifier, de corrompre, de dénaturer ou de pirater l’information, les flux d’informations ou les données d’un tiers (pays, états, entité administrative, économique ou militaire…) en vue de brouiller, d’altérer sa capacité de perception, de réception, de traitement, d’analyse et de stockage de la connaissance.

Le concept  retrouve cependant une deuxième jeunesse amplifiée par les Nouvelles Technologies d’Information et de Communication (NTIC). L’enjeu est l’information, le savoir et la connaissance afin d’obtenir le pouvoir. La manipulation ou simplement l’utilisation de l’information à des fins malveillantes contre des acteurs économiques, contre un État, contre des entreprises, des régions, ou des individus est aujourd’hui facilitée, notamment du fait de l’émergence des NTIC.

D’un point de vue géopolitique, les nouveaux rapports de forces, qui se dessinent sur l’échiquier mondial de l’après guerre froide, ont fait apparaître de nouvelles techniques de combat. La maîtrise, le contrôle, la diffusion de la connaissance et de l’information ainsi que la protection des capacités de maîtrise, de contrôle et de diffusion de l’information sont ainsi utilisés non plus seulement comme un vecteur de connaissance et d’anticipation, mais également  comme une arme offensive qui fait de l’information l’enjeu politico-militaro-économique du XXIème siècle.

La principale matière première de l’économie, de la politique et du militaire sera donc bien l’information qui pourra alors être traitée, analysée, diffusée et exploitée aux dépens des uns ou des autres en vue d’obtenir une longueur d’avance majeure qui verra naître l’ère de la course à l’information-domination (info-dominance).

Sources:

www.infoguerre.com

www.spyworld-actu.com

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.