Le recrutement sur les réseaux sociaux, du côté de…

Tout le monde est unanime, les réseaux sociaux ont modifié la façon de recruter. Les recruteurs chassent et les candidats se donnent de la visibilité. Il semble loin le temps des petites annonces imprimées sur papier journal. En 2011, c’est le recrutement 2.0 qui est valorisé surtout dans les secteurs IT, commercial et marketing.

Du coté des employeurs, d’après Steptsone Solutions, 2/3 des recruteurs utilisent les réseaux sociaux pour leur recherche de candidat. Le réseau social Viadeo prédomine sur ce marché puisqu’en France 85 % des entreprises l’utilisent. Suivi respectivement par LinkedIn avec 70 %, Facebook avec 38 % et Twitter avec 23 %. D’ailleurs, Viadeo vient d’annoncer 4,5 millions de membres à son actif avec 100 000 nouveaux abonnés chaque mois en France. Les recruteurs trouvent un avantage puisque 75 % des entreprises ayant embauché via un réseau social, constatent une hausse de la qualité de leur recrutement. De plus, les organismes de formation s’insèrent dans ce marché en proposant des méthodes de recrutement sur les réseaux sociaux. Prenons l’exemple de Next Formation qui intitule un de ses séminaires « Comment faire de Facebook, Twitter, Viadeo et les autres outils 2.0 des atouts pour séduire les candidats ? ».

Du côté des candidats, d’après l’agence Précontact et l’institut OpinionWay, ceux-ci sont plus réticents face aux réseaux sociaux. En effet, plus de 2/3 des personnes interrogées n’ont pas essayé les réseaux sociaux dans le cadre professionnel pour se faire connaître ou dénicher une opportunité d’emploi. Cela représente au final, seulement 13% d’utilisateurs réguliers, leur fréquence d’utilisation étant égal à au moins une fois par semaine. Les cadres sont un peu plus nombreux, puisque 1 sur 2 utilise un réseau social pour développer sa carrière. Par ailleurs, selon un récent sondage paru sur le blog de l’équipe Helia, 48 % des sondés segmentent les réseaux sociaux selon leur utilisation : Facebook pour l’usage personnel et Viadeo pour l’usage professionnel.

Du côté des outils sociaux, les techniques de mise en relation sont différentes, sur Viadeo il est conseillé de participer à des hubs et des groupes. Sur Facebook, les recruteurs disposent de page fan et les membres peuvent également s’inscrire à des applications de recrutement. Et Twitter permet une veille efficace sur des offres diffusées via des listes d’emploi telles que @altaide. Twitter crée l’échange et relaie également les informations des membres.

Le recrutement 2.0 passe à l’heure actuelle par les réseaux sociaux, cependant et malgré tout il est fortement recommandé de rencontrer physiquement les personnes croisées sur les réseaux sociaux afin de renforcer les liens et le sens des échanges.

Sources :
http://www.marketing-professionnel.fr/chiffre/etude-recherche-emploi-reseaux-sociaux-02-2011.html
http://exclusiverh.com/reseaux-sociaux/6-employeurs-sur-10-misent-sur-les-reseaux-sociaux-pour-recruter.htm
http://www.nextformation.com/page/evenement-nextformation/evenements_incription.php?id=358
http://www.id-carrieres.com/blog/2011/02/28/id-repere-les-reseaux-sociaux-et-votre-recherche-demploi/
http://www.slideshare.net/altaide/altaide-reseaux-sociaux-et-recherche-demploi
http://blog.helia.fr/e-reputation-80-des-sondes-cherchent-a-savoir-ce-qui-se-dit-sur-eux/

Vous aimerez aussi...

3 réponses

  1. Laurence Faure dit :

    Le recrutement 2.0… un vrai casse-tête! Désormais un candidat doit être partout, suivre, réagir et évidemment, être pro-actif : “la recherche active d’emploi” prend tout son sens… Et pas seulement pour les recruteurs parfois bombardés de messages suite à la parution d’une annonce, mais aussi pour les cabinets de recrutement qui se voient parfois, coiffés au poteau par les candidats (bon, on ne va pas les plaindre, ils s’en sortent relativement bien ;-)). Certaines offres d’emplois diffusées ne sont absolument pas pour des catégories socio-professionnelles ou des entreprises “habituées” à ce genre de méthode. (Hier j’ai tout de même vu une offre pour un charpentier… !!) Il semblerait que la “candidature spontanée-forcée” soit de rigueur et tant pis pour ceux qui ne sont pas présents sur le web 2.0. Qui va encore à Pôle Emploi pour trouver un job ???

  2. Géraldine Metz dit :

    Pour enrichir cet article, selon une enquête de Eurocom Worldwide, 38 % des entreprises du secteur des TIC consultent les profils des candidats sur les médias sociaux afin de déterminer leur adéquation avec un poste à pourvoir…
    Source :
    http://www.marketing-professionnel.fr/chiffre/entreprises-verifient-medias-sociaux-profil-employes-potentiels-04-2011.html

  3. Emploi Maroc dit :

    Merci à vous pour ces éléments, c’est très gentil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.