Les Net-entrepreneurs forment les acteurs de l’Internet de demain

Au programme : des cours d’économie numérique, stratégies e-business, e-commerce, communication digitale, réseaux sociaux, capital risque et financement de l’innovation.

Ça ne vous rappelle rien ?

Pour commencer, la prestigieuse école de commerce française HEC vient d’inaugurer son cursus e-business.

Ce nouveau cursus scolaire tourné vers l’entreprenariat sur Internet reçoit le soutien et la participation à cette formation de cinq grands Net-entrepreneurs français.

Destinée aux étudiants de dernière année à HEC, cette formation spécialisée, de deux mois et demi, où se succèderont cours, conférences et travaux pratiques, en langue anglaise uniquement.

Des domaines-clés comme la stratégie, le marketing et la démarche entrepreneuriale seront particulièrement mis en avant lors de cette formation.

Les 5 Net-entrepreneurs sont :

– Pierre Kosciusko-Morizet, co-fondateur de PriceMinister et du fonds d’investissement ISAI

– Xavier Niel, fondateur de Free,

– Jacques-Antoine Granjon, fondateur et P-DG de Vente-privee.com

– Steve Rosenblum, fondateur et P-DG du groupe Pixmania

– Marc Simoncini, fondateur et P-DG de Meetic.

« L’idée de notre école n’est pas de former une élite, mais des jeunes qui sortent avec des connaissances utiles pour prendre leur destin en main et trouver un travail dans l’industrie du Web », avait expliqué ce dernier à Paris-Match en décembre dernier.

Bon, les dires du Directeur de HEC, Bernard Ramanantsoa,  sont plutôt : « La création de cette chaire manifeste la volonté d’HEC de former les futurs managers et entrepreneurs de l’économie numérique ».

Mais, ce n’est pas la première fois que Marc Simoncini, Xavier Niel et Jacques-Antoine Granjon se penchent sur le secteur de l’éducation. Fin décembre 2010, ils annonçaient déjà la création de leur propre école spécialisée dans les métiers de l’Internet, l’EEMI (École européenne des métiers de l’Internet), dont l’ouverture est prévue pour la rentrée 2011. ce centre de formation a pour objectif de former leur descendance professionnelle, les startupers de demain, mais également leurs futurs employés.

« A l’heure actuelle, j’ai un seul souci : trouver des personnes qui seront capables de porter les projets de développement de l’entreprise », explique Jacques-Antoine Granjon.

Donc à notre promo 2010/2011 , de faire parler de nous, sur ce blog ou ailleurs… nous avons de bonnes chances de faire parti de ces futurs managers de l’internet de demain !

Webographie :

http://www.lesechos.fr

http://www.itespresso.fr

http://www.educpros.fr/

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *