OVH à Strasbourg : Interview

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

OVH à StrasbourgOVH s’implantera en 2011 à Strasbourg via l’installation d’un nouveau centre informatique dans le port. Voici une interview sur ce projet et plus généralement sur la société OVH avec Germain Masse, responsable datacentres et Laurent Proust, responsable ADSL chez OVH !

En novembre dernier, vous annonciez l’arrivé d’un premier conteneur rempli de serveurs à destination d’un nouveau centre à Strasbourg pour fin janvier. Où en est-on aujourd’hui ?

GM : « Nous avons un peu retardé ce projet car nous avons privilégié le développement de nouveaux produits fin 2010/début 2011. C’est prévu pour mai. »

Pourquoi avoir choisi Strasbourg pour votre nouveau data center ?

GM : « Pour nous rapprocher de nos clients allemands et d’Europe de l’Est. De plus, nous avons souhaité rester sur le territoire français. Nous souhaitions avant tout identifier les difficultés de construction d’un datacentre de ce type, à distance sans ajouter des inconnues liées à un autre pays. La prochaine étape sera l’étranger. »

Quels seront les caractéristiques de ce data center ? Nombre de serveurs ? De personnes ?…

GM : « Ce datacentre sera entièrement construit à base de containers assemblés depuis notre site de production à Roubaix. Il reprendra notre concept de refroidissement liquide et air ventilé (sans climatisation).
À terme : 20 000 serveurs, 10 personnes. »

Questions plus générales : Avec plus de 90 000 serveurs, OVH est aujourd’hui la sixième société à héberger le plus de serveurs au monde et la première en Europe. Au départ en 1999, la société OVH, c’était trois serveurs et une seule personne. Comment expliquez-vous cette réussite ?

GM : « Le moteur du succès d’OVH est la motivation de ses salariés. Tous passionnés, ils partagent le même goût pour l’innovation. Et chaque idée, chaque produit, est en permanence remis en cause. »

OVH a récemment lancé une offre ADSL nationale (encore en beta), la téléphonie sur IP et la téléphonie illimitée vers les mobiles. Découvrira-t-on un jour l’OVHbox ou la TV par ADSL parmi les offres OVH ?

LP : « Actuellement, ce n’est pas quelque chose que nous envisageons. Notre cible est les TPE/PME qui n’ont pas besoin de TV et veulent un accès Internet et payer juste pour ce qu’ils ont besoin. Les offres ne sont pas encore lancées et nous ne savons pas comment cela se passera. Mais si nos clients nous remontent ce besoin, nous le fournirions. Quant à l' »OVHbox », il faudra également attendre un peu pour voir les habitudes et les demandes de nos clients pour leur fournir une « boîte » qui reprendrait toutes leurs demandes.
Mais de toute façon, ce sera un modem tourné vers les besoins des entreprises. »

En décembre, WikiLeaks a été hébergé très brièvement sur un serveur chez OVH. Suite à la volonté du ministre de l’économie numérique, Éric Besson, d’interdire le site, OVH a saisi la justice en référé pour obtenir une réponse sur la légalité du site.
OVH, justice et WikiLeaks ! Où en est-on aujourd’hui ?

« OVH ne souhaite pas communiquer sur ce sujet, et ce depuis le début de cette affaire. »

Le 8 juin prochain, ce sera le World IPv6 Day. Un certain nombre de sites comme Google, Yahoo!, Facebook et OVH basculeront durant 24 heures sur l’IPv6 pour tester le bon fonctionnement en utilisation massif. Cependant, l’IPcalypse, à savoir l’épuisement des IPv4, est déjà annoncé. Qu’en est-il exactement ? Si l’IPv6 ne tient pas le coup le 8 juin, que se passera-t-il ?

GM : « Il n’y aura probablement pas d’IPcalypse. Il y a une transition à mener durant 2011 vers IPv6. V4 et V6 continueront à cohabiter pendant très longtemps.

Les serveurs dédiés sont accessibles en IPv6 depuis plusieurs années, les hébergements mutualisés plus récemment ; nous déployons progressivement tous les services en IPv6.

Il y a encore peu d’utilisateurs (clients des FAI) en IPv6 et ça n’aura probablement pas changé radicalement d’ici le 8 juin. Il s’agira donc d’une sorte de grande beta-test sans réel impact sur la majorité des visiteurs. Et s’il y a des bugs dans les systèmes ou les réseaux, nous les résoudront avec les développeurs et les fabricants, c’est ce que nous faisons déjà, c’est notre métier. 😉 »

Pour finir, avez-vous d’autres projets ou grandes dates pour 2011 ?

GM : « Énormément de projets, c’est très excitant.

Tout d’abord, il y a l’aboutissement de plusieurs années de R&D en réseau, système et datacentre : le Private Cloud qui permet à nos clients de disposer d’une infrastructure en complément ou en remplacement de leur infrastructure actuelle avec des ressources à la demande ; le tout est gérable via l’interface vSphere de VMware.

C’est une offre complète et accessible.

Basé sur la technologie Private Cloud (OVH est souvent cliente de ses propres offres !), nous lançons des offres autour de Microsoft Exchange ; en mode « privé » pour les revendeurs ou les entreprises, ou en mode « hosted » pour les TPE/PME.

Toujours basé sur Private Cloud, nous démarrons également une offre de serveurs VPS à la fois accessible et très évolutive : vous pouvez démarrer avec peu de ressources (donc à très faible coût), et vous les augmentez quand vous en avez besoin et sans coupure.

D’autres offres verront le jour, principalement en rapport avec les technologies de cloud computing (hébergement et diffusion de contenu, généralisation de services à la demande), nos gammes de serveurs dédiés évolueront (nous le faisons plusieurs fois par an).

Notre leitmotiv : simplifier la vie de nos clients et leur permettre d’être plus efficace dans leur cœur de métier. »

Projet d'implantation d'un data center OVH à Strasbourg
Dessin OVH sur le projet d’implantation d’un site à base de conteneurs à Strasbourg

Email this to someoneTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on LinkedIn

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. ejacquet dit :

    interview exclusive ? intéressant en tout cas 🙂

  2. Oui en effet, avec quelques informations exclusives aussi ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *