Où s’arrêtera Groupon ?

La plateforme de vente de services et produits promotionnels géolocalisés, qui vient de décliner une offre d’achat historique de Google, n’en finit pas de surprendre. Deux ans à peine après sa création, sa valeur estimée dépasse aujourd’hui les six milliards de dollars.

Groupon est un service de vente promotionnelle et événementielle géolocalisée. Deux ans après son apparition, le site américain devrait générer 500 millions $ de bénéfices fin 201. Groupon est aujourd’hui le leader incontesté sur le marché du e-commerce géolocalisé ».

Les principes de fonctionnement de Groupon exploitent plusieurs techniques de vente déjà connues : réductions négociées et couponing ultra-compétitif, un « deal » par jour et par ville, L’achat groupé et le « quota minimum d’acheteurs », un succès qui repose sur la veille communautaire et l’effet viral.

Voici le profil type des participants à l’opération (les annonceurs) :

Groupon rapproche commerces et internautes. En effet, difficile d’émerger sur Internet, lorsque on est une PME avec une offre produit limitée et une présence géographique cantonnée à quelques villes. Groupon propose ainsi une visibilité potentielle forte d’offres de commerçants, négociée au préalable. Groupon n’est alors qu’un intermédiaire qui va permettre à un commerçant de vendre une quantité importante de produits à un prix négocié, et aux internautes d’avoir accès à un ensemble de bons plans. Pas de stocks, une offre unique et négociée, une audience ciblée et localisée, il ne manquait plus que la force commerciale pour négocier tous les bons plans.

Voici le profil général du « grouponneur » :
– Une majorité de femmes (77%)
– La plupart (68%) des utilisateurs sont des « Digital Natives », âgés entre 18 et 34 ans
– 80% des utilisateurs ont un diplôme de l’enseignement supérieur (catégorie socio professionnelle +)
– 49% sont mariés, 33% célibataires
– 75% sont salariés à plein temps, 12% sont étudiants

Effets négatifs :

Si Groupon a un succès indéniable et une capacité de progression importante, je pense que ce modèle social présente quelques limites et risque de nuire à la qualité de l’offre : quelle va être la qualité du service proposé, est-ce que l’ensemble des clients vont trouver des dates qui les arrangent ? Par ailleurs, pour les participants à l’opération, cet afflux va à l’encontre de la marge : Il faut savoir que 10% à 50% du montant de la vente est conservé par Groupon. Ainsi, 40% des marchands partenaires de Groupon US déclarent ne pas souhaiter réitérer.

Webographie

www.commentcamarche.net

www.agefi.fr

www.info-ecommerce.fr

www.groupon.fr

cdeniaud.canalblog.com

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Géraldine Metz dit :

    Google a bien tenté de racheter Groupon pour 6 milliards d’euros… sans succès.
    Du coup, le géant va bientôt lancer son propre site fonctionnant sur un modèle similaire : Google Offers !

    Sources :
    http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/google-offers-bientot-en-test-0111.shtml

  2. pfizaine dit :

    Oui Google offres est à surveiller, on sent qu’ils veulent clairement se confronter à Groupon.
    Notons aussi que Groupon serait évalué à 15 milliards de dollars s’il entrait en bourse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *