En route vers la 4ème génération

En route vers la 4ème génération

En termes de téléphonie mobile, nous connaissons tous les évolutions techniques de nos GSM.

Aujourd’hui nous parlons actuellement de smartphone, ces téléphones « intelligents » qui nous permettent de faire tout et n’importe quoi, en oubliant même parfois qu’un smartphone a pour fonction première …. La téléphonie.

Cependant, dans ce domaine vaste qu’est la téléphonie mobile, il y a des innovations, des évolutions que nous ne percevons pas, et dont beaucoup de personnes n’en connaissent même pas l’existence. Ce domaine, c’est le réseau.

En 2010, le monde a connu une grosse évolution dans le domaine de la téléphonie mobile qui arrive à sa 4ème génération.

La 4ème génération (ou 4G) succède à la 3G, et est une dénomination qui regroupe un ensemble de critères évolutifs et se traduit surtout par l’augmentation du débit et de la qualité des services (atténuation des problèmes de connexion, souplesse d’utilisation de la TV mobile, appels VoIP).

De nombreux critères entrent en jeu, et si la 3G nous offre des débits maximums de 7 à 14 Mbps selon les pays, la 4G nous permettra d’atteindre des débits de l’ordre de 100 Mbps théoriques en mouvement, et jusqu’à 1Gbps en fixe.

En 2010, la technologie 4G (ou LTE signifiant Long Term Evolution )  s’est vue être mise en place dans plusieurs pays comme aux USA, en Norvège ou encore en Suède.

Cependant, il faut relativiser dans le sens où la technologie n’a pas encore atteint son maximum et nous ne pouvons actuellement pas parler de 4G à proprement dit, même si on s’y approche rapidement.

Les cas existants

A l’heure actuelle, les premiers tests dans les pays disposants de la 4G sont relativement concluants. En Suède, par exemple, avec une clé 4G, les tests ont permis d’atteindre près de 50Mbps.

Aux USA, chez l’opérateur verizon, ce sont les offres netbooks qui permettent également de bénéficier de la 4G avec des débits pratiques de 12Mbps.

Les téléphones ne sont pas encore concernés, le problème étant que peu de modèles sont compatibles avec cette technologie. Le HTC Evo 4G serait l’un des rares smartphones à l’être.

Plus embêtant, la 4G demande plus de ressources énergétiques, et lorsque l’on voit que les smartphones 3G actuels tiennent difficilement 2 jours allumés, des efforts doivent être faits si on veut bénéficier pleinement de cette nouvelle génération.

Le cas de la France.

La France n’est actuellement pas prête à adopter la 4G avant 2012. Les opérateurs ont néanmoins commencés les tests.

Dans cette attente, ils essayent de combler leur retard par rapport aux objectifs de l’ARCEP au niveau de la couverture 3G en France qui représente 87% pour Orange, 81% pour SFR et 80% pour Bouygues. Le but étant d’atteindre les 97% fin 2011.

Sources :

– ARCEP

– 20minutes.fr

zdnet.fr

verizon.com

– Wikipédia

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This website stores some user agent data. These data are used to provide a more personalized experience and to track your whereabouts around our website in compliance with the European General Data Protection Regulation. If you decide to opt-out of any future tracking, a cookie will be set up in your browser to remember this choice for one year. I Agree, Deny
628